23.12.07

Rue Plaine des Charmes, Arthur, le petit chien fou me promène


Deux chiens - un vrai, un faux

Rue Plaine des Charmes, Arthur, le petit chien fou me promène. C’est une impasse que lui et moi apprécions car elle donne sur de grands jardins potagers. Moi j’y contemple les arbres fruitiers en sommeil, les herbes folles, le rouge-gorge. Lui y cherche le chat après qui il pourrait aboyer, le chien qu’il pourrait provoquer, et l’inspiration pour faire ses besoins. De l’autre côté, les fenêtres des petites maisons nous regardent distraitement. Nous allons nous asseoir sur un banc voisin. Ou plutôt, je m’assieds et force Arthur à s’asseoir. Il me lance un regard interrogateur qui signifie :
« pourquoi on s’arrête ? » J’ai besoin de quelques minutes de répit pour laisser le soleil caresser mon visage.

Je ferme les yeux et je pense à Marie qui a perdu sa maman en octobre puis Thierry son mari hier matin. A la petite Anna qui voit le désespoir de sa maman. Le soleil se cache soudain derrière un nuage. Je rouvre les yeux. Un vent glacial cingle ma figure. Le petit chien fou s'impatiente. Il me ramène à la maison.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Comment peut-on ne pas aimer les chats??? Pssss, c'est bien un chien tiens ! Gros bisou Laurent, à toi et aux tiens (ceux qui galèrent et les autres)
Flô

Anonyme a dit…

une pensée pour Marie...
bise à toi, fred-rita l. from myspace

Anonyme a dit…

Rhâââ, j'ai oublié Arthur. Pour les cadeaux. Bon, on verra ça à Albi.

*Mode flirt on* Rue Plaine de Charme, ça te va bien. :D *Mode flirt off*

Oui, okay, tu as un beau mari. ;)

J'dis pas mon nom, je veux pas rester en rade à la gare...

ohlebeaujour a dit…

> Flô
je transmets tes bisous, merciiiiiii
> Fred/Rita L
la pensée a dû lui parvenir; merci pour elle
> Anonyme / alias BBB je t'ai reconnu / le cadeau d'Arthur c'était un voyage de Montauban à Albi sur tes genoux

à tous les trois, une douce pensée, belle fin d'année
Laurent