12.12.07

une policière sonne à notre porte

Une policière sonne à notre porte. On la reçoit mal. Eh oui, on nous a très mal reçus. On rend la "politesse". Ca n’est ni l’heure ni le moment. On est de très mauvaise humeur, du coup, ce sont les collègues qui prennent. La fonctionnaire de police essaie de comprendre. Elle a l’habitude de se faire renvoyer dans ses buts. Elle calme l’atmosphère. Comme il pleut, on l’invite elle et son coéquipier à entrer. On lui raconte l’histoire de A à Z (le vol du portefeuille et le vent qu’on s’est pris au commissariat). Ni dépôt de plainte ni main courante, voilà comment on fait baisser les statistiques. La fonctionnaire de police acquiesce, son coéquipier aussi. Vous avez raison, nous dit-elle. Moi, je me fiche des statistiques. On va prendre la plainte de votre maman. Voici mon numéro de portable, passez au poste tel jour telle heure. La fliquette qui vous a envoyés sur les roses va se faire remonter les bretelles. Non, madame, à l’accueil, ce ne sont pas des officiers de police, ce sont des incapables qui sont sous contrat et qui, malheureusement, donnent une très mauvaise image de la police. Elle nous avoue : vous savez, je n’ai jamais autant menti que depuis mon entrée dans la police. Ca fait mal au cœur, mais c’est comme ça. L’autre jour, une personne en détresse nous appelle. Nous sommes obligés de répondre: oui, oui, on arrive, alors qu’on sait pertinemment qu’on n’ira pas. Parce qu’on n’a pas de véhicule disponible. Et la personne en détresse attend. Elle est peut-être en danger et elle attend.
Ce week-end, elle nous appelle pour repousser le rendez-vous. Elle a reçu un violent coup de pied dans l’estomac et ne pourra pas nous recevoir.
La fliquette de l’accueil et le type qui a brutalisé notre gentille policière, deux crétins parmi tant d’autres.
Douce France…

2 commentaires:

Anonyme a dit…

il n'y a pas que ta cousine qui te lit ;o)
fred (rita l. from myspace)

Laurent Delpit a dit…

Bien le bonjour Fred/Rita L.
tiens, je vais aller faire un petit tour sur ton myspace,
bise frisquette du vendredi
Laurent