21.1.08

« Au nom du profit, la santé publique est-elle soluble dans le néolibéralisme ? »


Christian Lehmann auteur des Fossoyeurs pose, en plein débat électoral, la question clairement :
« Au nom du profit, la santé publique est-elle soluble dans le néolibéralisme ? »
A lire : l'appel contre la franchise, avant de signer la pétition.
Question à quelques amis médecins, généralistes et spécialistes qui pratiquez depuis quelques lunes:
franchement, quel est votre avis sur le sujet?

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Pour avoir vu le système américain dans toute sa splendeur, je peux dire que c'est la logique de la médecine à deux vitesses. Pour les riches, on offre ce qu'on avait jusqu'à présent en France pour tout le monde (choix du médecin, et remboursement minimum). Pour les moins fortunés, on impose un système de soins où pour obtenir un rendez-vous, il faut attendre des mois (à moins de passer par un service d'urgence), où le médecin est affilié à une assurance, où on impose des examens superflus juste parce que ça rapporte du fric.... Ah zut, ça a déjà commencé ici aussi.

Owen Zegod

journaliste d'i-télé a dit…

message que m'a adressé un ami journaliste à i-télé:
J'ai eu vent de la pétition en faisant un sujet sur les malades qui font la grève des soins, notamment, Monsieur Chevalier, séropo depuis 20 ans et qui a été le premier à stopper son traitement il y a 3 mois je crois.
J'ai été tellement indigné par la réaction de Bachelot sur le sujet que j'ai foncé illico presto signer la pétition.
Elle a dit en gros que leur démarche était "une démarche individuelle", que la loi avait été "votée par le parlement français qui représente le peuple français" et qu'il ne fallait pas "mettre sa vie en danger pour cela". J'ai mis entre guillemets les mots exacts qu'elle a employés.
Décidément, les malades n'ont pas fini de culpabiliser: on les fait culpabiliser parce qu'ils coûtent cher, et quand ils arrêtent les soins, on les culpabilisent aussi.
Je ne sais pas si les autres chaînes en ont parlé mais je sais que nous avons été super réactifs sur le sujet à i-télé. Reste à savoir si c'est utile!!???

jean-marc a dit…

je pense que nous sommes en train de nous faire gravement rouler dans la farine.pendant que les journalistes publient des pleines pages de cecilia,carla et autres (nouvelles primordiales..) ils oublient (ou font semlant) de parler de decisions irreversibles qui sont prise par le nain de jardin que nous avons intronisé a l'elysée...

Francois a dit…

La sécurité sociale est l'affaire de tous.
Etant médecin moi même, je sais par expérience que de nombreuses personnes en abusent.
Le "J'y ai droit, car je suis à 100%, ou parce que je cotise" est une réflexion des plus banales et des plus insupportables parfois.
Il arrive que certains patients arrivent en consultation en commençant par :"je suis venu en ambulance ou en taxi, vous pouvez me faire un bon de remboursement ?" alors qu'il y a un arrêt de bus en face de ou je travaille ou encore ... "je suis à 100%" avant de vous donner le motif de leur visite souvent non en rapport avec ces dits droits ...
Les gens doivent se responsabiliser, le déficit de la sécurité sociale nous concerne tous ! et nous en sommes tous acteurs. Il ne faut pas l'oublier ! et puis 50 euros de franchise par ans ... ça fait 8 paquets de cigarettes !
Mon choix est fait.
Nous avons vécu sous le règne de l'assistanat pendant des années, on en paie les pots cassés. Il est temps que les gens encore une fois se responsabilisent.