23.3.08

il y a longtemps que je t'aime


Je fonctionne à l'intuition. Ce film: IL Y A LONGTEMPS QUE JE T'AIME, réalisé par Philippe Claudel, j'avais envie de le voir sans trop savoir pourquoi mais je savais qu'il me marquerait. Ca n'a pas loupé. Ce film m'a bouleversé. D'autant que je ne connaissais ni l'intrigue et n'avais lu aucun papier. Je ne voulais me laisser influencer d'aucune façon.
Beaucoup de non-dits... et tout est dit. Ce film déplaira à ceux qui n'aiment pas ne pas comprendre l'intrigue et les personnages dès la première minute. Et même dès la première demi-heure...
Rares sont les films qui me laissent sans voix. Si j'avais été seul, je serais resté silencieux pendant longtemps. D'ailleurs, Nicole, Bruno et moi n'avons pas parlé avant un bon moment.
Nous voulions nous faire une toile aujourd'hui. J'ai préféré annuler... pour laisser IL Y A LONGTEMPS QUE JE T'AIME mûrir en moi.
Bravo à Kristin Scott-Thomas, Elsa Zylberstein, Serge Hazanavicius et bien entendu à Philippe Claudel qui signe le scénario et dont c'est le premier long-métrage. Chapeau!

3 commentaires:

kielut a dit…

Dis Laurent, tu crois qu'une fée va s'y retrouver dans ton fouillis buccolique?
Cela me fait tout drôle de te rencontrer. Tu me donnes des nouvelles de gens perdus de vue, fais remonter des souvenirs avec le mock wedding et me pousses à parfaire ma culture cinéphile.
Tu aimes le chocolat aussi, hein?

Laurent Delpit a dit…

hello kielut
ben une fée, normalement, ça vient avec une baguette magique et des pouvoirs magiques, non?
elle devrait s'y retrouver
mon fouillis bucolique me ressemble
foutraque et organisé, comme moi
bienvenue sur ohlebeaujour ^^
pour la culture ciné, j'ai loupé des centaines, que dis-je des milliers de films... alors, comme des petits caillous, des post-it souvenirs, je mets une affiche par-ci par-là et puis des liens
c'est qui les gens perdus de vue?
j'suis curieux...

kielut a dit…

Alex Taylor, présenté et oublié à une fête sur les quais de Seine. Je ne me souviens plus du nom de ce gros bal perdu…
Je pense aussi à la population homosexuelle masculine ainsi qu'aux patients séropositifs que j'ai suivi sur 3 ans. Rien ne change vraiment…