11.2.08

Bon, Joseph, je te laisse bisous bye


Au café, ce matin (il est à peine huit heures) :

Assise en face de moi, une dame aux lunettes rectangulaires, la cinquantaine, pianote un numéro sur son téléphone:
- Allô? Je te réveille? (...) Je te dérange?
(...) qu'est-ce que je veux dire, oui, tu joues au quinté+? J'ai pas le temps de passer au café.
(...) il a fait 2€20. Tu te rends compte? C'est incroyable. (... distraitement, elle écrase son sucre dans sa tasse de thé) Je te... écoute-moi! (...) ok, d'accord. Bon, Joseph, je te laisse bisous bye.
Elle raccroche. Un client vient la saluer. Il se traîne péniblement.
La dame aux lunettes rectangulaires:
- Y a quarante ans qu'on vient ici. (...) T'as perdu ta gourmette? Mince alors. (...) Quand même, une gourmette avec un nom que c'est pas le tien, c'est bête comme la lune. (...)
Elle conclut par un "bah! vaut mieux ça qu'un cancer."

4 commentaires:

BBB a dit…

"Allo, Michèle ? Je te réveille ?
- Putain, t'as vu l'heure qu'il est ?
- C'est juste 8 heures.
- Ouais, le milieu de la nuit. J'espère que t'as un truc important à me dire.
- Euh, je t'aime ?
- Groumpf. Rappelle à une heure décente, je considérerai ta proposition.
- Mais..."
[raccroche]

When C. met M. par BBB ;)

BBB

Laurent Delpit a dit…

toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé est purement fictive...
très drôle,
LD

Anonyme a dit…

salut Laurent
hé oui encore une fois de plus tu nous racontes une tranche de vie des plus simples, mais avec tes mots, cela devient un grand moment...
Mais quel plaisir... vraiment
bises
Fred

Laurent Delpit a dit…

au plaisir

ravi de te retrouver parmi "mes" lecteurs Fred, biz
Laurent

p.s. je n'oublie pas de faire une photo de la violette (une foison de violettes) pour le post sur la violette