31.5.08

fleurs d'oranger



sens-tu comme ça sent bon? / can you smell the perfume?
fleurs d'oranger un trente-et-un mai / orange-tree flowers on may the thirty-first
mangera-t-on des oranges cette année? / will we eat oranges this year?

8 commentaires:

Julie a dit…

Hey bonjour =)
Je me demandais si tu avais reçu mon mail ? j'ai dû te l'envoyer vendredi soir je crois.
J'adore l'odeur de la fleur d'oranger, ça calme, je crois que c'est une des choses les plus douces et les plus naturellement fraîches et agréables qui soient, ces fleurs.
Veinard d'en avoir à portée de photo ^^
A très bientôt
Bisoussss

Julie a dit…

PS : magnifique, ta musique.

J'aimerais bien laisser des messages dignes des tiens, mais je ne suis pas très douée en poésie ^^

Laurent Delpit a dit…

moi non plus ... ^^

Laurent Delpit a dit…

oh là là, j'ai oublié les bisous:
bisous donc :o)

St Loup a dit…

Merci de Philip Glass. Merci des heures.
C'est peut-être ton blog celui qui produit ces drôles d'effets -des fleurs d'oranger en plein été-

Laurent Delpit a dit…

Merci Saint-Loup :o) ce film était bouleversant, et une fois n'est pas coutume, le film a largement dépassé le roman dont il est tiré
tiens, je vais aller me plonger dans le rouge de ton blog ^^

une passante a dit…

Au moyen âge, les jeunes filles enfouissaient leur visage dans une eau parfumée à la fleur d'oranger pour effacer la trace de leurs larmes laissée par un galant peu galant ou alors parti au loin guerroyer...

Quel goût auront nos oranges cette année? leur jus nous laissera t'il un souvenir sucré? amère...?

Laissons nous encore un peu porté par le parfum grisant de l'innocence avant de la déflorer en un coup de dent!

Je découvre votre blog oserai-je vous demandez la permission de revenir vous rendre visite...

Laurent Delpit a dit…

bonjour passante :o)
mais avec grand plaisir, ce blog est aussi le vôtre!
merci pour l'histoire de l'eau qui efface les larmes